• Post category:Tableaux
Peu après avoir quitté Tadjoura, nous avions dévié de la piste principale qui devait nous mener jusqu'au village d'Obock. Cette petite escapade nous avait permis d'admirer l'une des plus belles plages du pays : les Sables Blancs, et ce lieu exotique portait littéralement bien son nom ; ce sable d'un blanc cristallin qui nous brûlait la plante des pieds ne nous faisait pas regretter l'agréable bien-être de la mer avec ses trente degrés. Aussi, il nous suffisait de nager une vingtaine de mètres pour arriver à la barrière de corail et en apprécier la diversité des couleurs de la faune et de la flore...
Pascal Furlan
Les Sables Blancs – 61×50 cm – Acrylique sur toile – Vendu