• Post category:Tableaux
Nous sommes en décembre 1990 et nous partons deux jours pour la nomado du lac Abbé ; 190 kilomètres de routes en véhicules tout terrain, à travers le désert de cailloux dans une ambiance torride approchant les 45°C. Les pistes sont érodées sous l’effet des vents de sable ou parce que peu empruntées. Lors d’une pause, nous apercevons un Afar marcher seul dans une étendue plate, déformée par la chaleur. Habillé du traditionnel futha, le marcheur du désert porte le gilé, le grand couteau courbe à la lame double tranchant.
Pascal Furlan
Marcheur du désert – 50×100 cm – Acrylique sur toile – Vendu