• Post category:Tableaux
Lors de la nomado pour rejoindre le lac Abbé, nous avions fait une pause dans le village d’As Eyla. Monticules de pierres volcaniques et de parpaings de béton, tas de branchages et de peaux de chèvres séchées, telle est la description qui représentait le mieux à cette époque le village d’As Eyla. Au détour d’une ruelle encombrée de détritus divers, nous avions trouvé un endroit ressemblant à une épicerie ; et à l’intérieur une surprise de taille : un frigo empli de Coca Cola...
Pascal Furlan
Sur la route d’As Eyla – 50×100 cm – Acrylique sur toile – Vendu